Rouvroy et Bucquoy (VTT) + Seclin (Cyclo)

Le VCF était partagé en 3 groupes ce matin :

  • Carol et Christophe à Bucquoy pour traverser l’Ancre
  • Jean-Louis, Sébastien, Guillaume et Christophe partis faire plusieurs tours de manège autour des terrils de Rouvroy
  • Sabrina, Marc, Gilles, Laurent, Olivier, Frédéric et Johann à Seclin

Les cyclos encore bien frais avant de rejoindre les Monts des Flandres…


A Bucquoy, Carol et Christophe sont retournés profiter de la traditionnelle mais non moins célèbre traversée du pont de l’Ancre. Dès notre arrivée, l’accueil fut sympathique dans la cour de l’école du village, et les 72 bornes et 700 m de D+ annoncés ne nous faisaient pas peur. Nous nous élançâmes donc sur les collines de l’Artois, alternant chemins herbeux et ….. chemins herbeux. Les ravitos sont copieux et variés, avec entre autre pudding et bière au second.

Vue la fraicheur matinale et le temps plus qu’incertain, nous avons évité de nous baigner, surtout qu’il nous restait encore 30 bornes à faire. La boucle du 70 fut à ma grande surprise moins rude que l’année dernière, même si les chemins étaient identiques. A l’arrivée, accueil très chaleureux, picon-bière (même si la pompe à bière a surchauffé) et sandwich sur fond sonore, sous un ciel devenu ensoleillé. Que demander de plus ?
 
Carol

A Rouvroy, les terrils nous attendaient donc. Mais avant, à la salle, nous fûmes accueillis par les Renards des Sables avec lesquels nous commençâmes la randonnée. Bien évidemment, tout le monde (mis à part Guillaume et Christophe) choisira le grand parcours (de 50 km).

Faumont et Flines côte à côte

Au bout de seulement quelques kilomètres, nous étions déjà dans l’ambiance avec l’apparition d’un single bien serré au milieu des arbres autour desquels nous devons faire d’innombrables mais très ludiques gymkhanas !

le but du jeu : éviter d’accrocher les troncs !

En fait, les réjouissances ne faisaient que débuter. C’est donc direction le terril de Méricourt que nous rencontrons le deuxième spot technique avec de nombreuses grimpettes et descentes, ainsi que de multiples virages serrés.

A peine remis de nos émotions que nous affrontons le deuxième terril. Plus impressionnant que Méricourt, celui de Fouquières-lès-Lens nous donnera un peu plus de fils à retordre ! En effet, les côtes y sont plus impressionnantes et les descentes ne sont pas en reste ! C’est d’ailleurs dans ce secteur que l’on croisera les photographes officiels qui nous prendront à tour de rôle. Les clichés sont au passage sublimes, notamment ceux pris en bas de la descente “hard”.

Sébastien, à fond les manettes en bas de la fameuse descente !

Après un passage du côté de Noyelles, il était temps de prendre des forces au ravito où de sympathiques membres nous attendaient. Nous les reverrons après avoir effectué la boucle vers Courrières et son parc. Sur le retour, nous retrouvons un nouveau passage technique bienvenu dans un sous-bois. Bref, après quelques kilomètres réparateurs le long du canal, nous n’avons pas le temps de nous ennuyer !

Y’a du monde pour nous servir au ravito…
il en faudra car au second passage, il y aura beaucoup plus de randonneurs !

Bon, ça y est, nous retournons tranquillement vers la salle de Rouvroy… mais que nenni ! Voilà qu’arrive le morceau de choix, la cerise sur le gâteau… le fameux terril de Rouvroy !!! Dommage que nous devons l’aborder avec quasiment 45km dans les jambes car les grosses grimpettes auront raison des plus courageux d’entre-nous… Difficile donc de monter jusqu’aux sommets sans mettre le pied à terre… Mais le bonheur nous attend un peu plus tard dans des descentes vertigineuses empruntées à fond, freins lâchés avec des petites bosses qui vous font monter le coeur juste ce qu’il faut pour vous donner un sourire jusqu’aux lèvres. J’ai surtout beaucoup apprécié la dernière descente. Dommage que j’étais un peu cuit, sinon j’aurais sûrement refait un tour de manège ! Dommage aussi pour la vidéo, on ne verra pas ce fameux passage car ma caméra n’avait plus de batterie sur la fin…

Après cela, les bonnes choses ont une fin, et nous retournons donc à la salle où nous attendaient les traditionnels sandwiches et biniouze. J’ai rien gagné à la tombola… tant pis, ce sera pour la prochaine fois !
Guillaume et Christophe, nos deux nouveaux sur Fouquières

Merci encore au CC Rouvroy pour ce beau tracé bien fléché (même si quelques flèches à la chaux étaient parfois un peu effacées et qu’il fallait quelquefois chercher les flèches aériennes, un peu comme un jeu de piste… mais je ne suis jamais perdu, c’est l’essentiel). Le ravito était simple, mais correct et bien achalandé (aux 2 tours).

Jean-Louis

Relive Sat

Trace GPS 50km

Be the first to comment on "Rouvroy et Bucquoy (VTT) + Seclin (Cyclo)"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*