Sur les traces du Chicon… sous la neige

La rando du Père Noël devait être la dernière grosse sortie VTT du VCF. Hélas, l’alerte orange neige et vent a eu raison de la témérité des membres du club. Cependant, presque personne n’a eu le courage de quitter la couette (on les comprend) pour faire une sortie locale. Seuls Jean-Louis et Valentin ont osé affronter les éléments, dont un blizzard bien vicelard ce matin !

perdus au milieu d’un paysage blanc immaculé

Comme Valentin ne connaissait pas encore tous les détails du nouveau tracé du Chicon Bike Tour 2018, je lui proposais de reconnaître le départ de notre prochaine rando (non, ce matin,  nous n’aurons pas la témérité d’aller jusqu’Evin pour affronter le terril !)

Ca piquait donc sec dès le départ à 8h30, surtout quand on avait le vent de côté ! Mais quelle beauté avec un paysage quasi immaculé durant toute la sortie. Nous n’avons pas du tout regretté cette belle balade hivernale sous un manteau blanc du plus bel effet. D’ailleurs, cela serait top si on pouvait retrouver cela lors du prochain Chicon

descente de Mons en Pévèle… attention aux ornières piégeuses…

Après s’être dirigés vers Bersée puis passé les pavés de Paris-Roubaix, on atteignait les hauteurs de Mons en Pévèle. Aucun VTT ne sera croisé lors de notre périple, seuls quelques marcheurs (dont Laurent du VCF) seront aperçus ce matin…

Sur place, on teste en conditions hivernales le nouveau passage dans un petit bosquet en bas de MEP (déjà parcouru lors de notre première nocturne). Certes, cela change bien par rapport à la période estivale… c’est bien plus gadoueux et humide, mais cela reste bien sympathique. On espère que les conditions ne vont pas empirer et que l’on pourra vous garder ce petit cadeau bonus…

une trace qu’on espère garder lors du prochain Chicon…

Après MEP, direction Moncheaux et ses immanquables belles flaques, qui cette fois-ci étaient partiellement gelées ! Puis on longeait le Bois de l’Offlardes pour se diriger vers Leforest et son fameux terril.

un paysage toujours aussi féérique…

Sur place, seules les traces de quelques joggers étaient présentes. Qu’importe, on continue… même si parfois le single autour du terril était souvent encombré par de multiples branches pliées par le poids de la neige et du givre. Sur le chemin, nous avons même eu droit à un arbre couché !

aie !!! …..ouf, on a pu passer sur le côté droit !

La suite était toujours aussi belle. Il était pourtant temps de rejoindre notre maison, et surtout la chaleur du foyer pour se remettre de ces températures hivernales. Il faut dire aussi qu’avec le blizzard, les températures ressenties étaient bien en dessous de 0° C. Même si tout notre corps étaient bien protégé (nous n’avons jamais eu froid), nos doigts commençaient à geler… et le retour direct par la route vers Moncheaux fut assez éprouvant !

Avec ma cale droite gelée qui m’empêchait de clipser ma pédale automatique droite, ce fut le second point noir de la matinée… Résultat, à la maison, pas moyen de défaire le clips de mon casque, ni de virer mes chaussures… c’est donc avec tout mon attirail plein de neige que je suis rentré dans ma salle de bain me réchauffer les mains sous un robinet d’eau quasi bouillante ! Me suis bien fait “enguirlander” avec toutes les traces d’eau et de neige laissées sur place… mais c’est la saison 🙂

Malgré cela, nous avons passé une formidable matinée. Avec les randos nocturnes, c’est vraiment une autre façon de rouler. Quel plaisir pour les jambes et surtout pour les yeux !!!! A refaire.

Jean-Louis

 

Trace GPS 25 km

Be the first to comment on "Sur les traces du Chicon… sous la neige"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*