Fléchage du Chicon Bike Tour 2017

A quelques jours de 2017 et à 2 semaines du Chicon, il était temps de commencer le balisage à terre des parcours VTT.

Quand on regardait la météo, le brouillard était censé se lever… mais une brume givrante s’est installée toute la journée du jeudi 29 décembre. Or, il fallait commencer le fléchage à terre de notre grande rando annuelle, le week-end du nouvel an pointait son nez et le retour au boulot également.

On s’est donc lancé dans l’aventure avec Jean-Louis, Vincent, Denis et un troisième larron. On pensait qu’on se contenterait de la 22, mais finalement, comme on prenait des voies détournées pour éviter les bourbiers, le fléchage alla bon train et on a même réussi à presque finir la 37.

En tous les cas, ça caillait bien, les gants d’hiver étaient tout givrés ainsi que la nature environnante. Un très beau spectacle que je n’ai pas eu le courage (et le temps) de photographier… dommage. Denis nous lâcha à Leforest, il avait trop froid. Vincent et JL ont continué jusque Faumont.

Ouf, une bonne chose de faite en espérant que la peinture tienne bon d’ici au 15 janvier car c’était passablement humide à certains endroits… Mais bon, ce ne sera pas trop grave car il y aura les flèches aériennes tout le long des parcours pour bien vous montrer le chemin.


Quand on aime, on ne compte pas. Avec Valentin, le benjamin du VCF, accompagné de Jean-Louis, nous décidâmes de reprendre la route pour finir les passages bonus du grand parcours.

Tout d’abord, ça commençait bien avec un beau début de matinée ensoleillé laissant présager une magnifique journée… hélas non ! Eh oui, la brume fit à nouveau son apparition et ne quitta pas les paysages de la Pévèle.

Mais bon, il fallait bien boucler le fléchage par-terre du Chicon, et nous gagnâmes donc Ostricourt en voiture pour boucler le segment de la 48 entre Ostricourt et Evin.

Dans notre malheur hivernal, heureusement que la chaussée était plus ou moins sèche pour pouvoir mieux fixer la peinture. Au bout de quelques heures, nous avions atteint notre objectif.

Finalement, il y aura à peine 2 petits km de bitume pour rejoindre les 2 terrils, plutôt pas mal, beaucoup moins que la 37 qui a hélas une belle partie bitumée impossible à réduire.

Tout est donc prêt pour les flèches aériennes que l’on mettra la semaine précédant le Chicon.

Tout le monde peut désormais préparer tranquillement son réveillon et le retour au boulot juste après.

Petit bonus de ce bel après-midi hivernal : un paysage givré tout à fait magnifique (et il faisait bien moins frais que la veille, ouf !). Cette fois, on s’est pris deux minutes pour faire quelques clichés.

 A l’année prochaine !

Be the first to comment on "Fléchage du Chicon Bike Tour 2017"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*