Nocturne Bantouzelle 2018

Ce mercredi soir, il fallait être présent à l’une des plus belles nocturnes VTT de l’année, celle de Bantouzelle. Près de Cambrai, ce petit village verra une nouvelle fois sa population plus que doubler avec près de 1639 participants (VTT et très nombreux marcheurs compris). De ce fait, les organisateurs ont eu la bonne idée de les faire partir quand ils le voulaient, et non plus en départ groupé. Certes, c’est beaucoup moins fun et impressionnant, mais les petites artères du bourg ne permettaient plus un début dans la sérénité.

départ en trombe avec Bucquoy et Hasnon

Cette fois, il n’y avait donc plus d’embouteillages, et c’est avec assez de facilité que nous avons pu nous inscrire. Le VC Faumont était cette fois-ci assez peu représenté, car seulement 3 VTT ont répondu présents : David, Sébastien et Jean-Louis. Gilles, Olivier et Thierry eux faisant le parcours marche avec leurs épouses respectives.

Voici venu le temps des rires et des chants…. le pays joyeux des enfants heureux…
des monstres gentils… oui c’est un paradis !

Les 3 Mousquetaires (Seb, David et JL)

Partis vers 21h00, on s’élança avec quelques équipes habituelles dont les Renards des Sables, Bucquoy, Blécourt, la team Hasnon et les nouveaux de Landrecies (que l’on voit moins souvent mais qui seront très présents tout le long de la rando). Après quelques km de chemins agricoles en montée, puis en descente, c’est avec joie que l’on se retrouve dans “l’Ile aux Enfants” au milieu de Casimir, Hippolyte et Elmo de la Rue Sésame ! L’ambiance bon enfant chez les Bécanes Sauvages est une tradition et c’est d’ailleurs pour cela qu’ils battent toujours des records d’affluence à chacune de leurs organisations et la météo estivale de ces derniers jours a amplifié encore le phénomène.

l’une des nombreuses descentes dévalées à vive allure !

Après quelques pauses photographiques (comme le stand se trouve assez près du départ, il ne fait pas encore nuit et les clichés se feront tous dans d’excellentes conditions), il est temps de repartir. Les singles s’enchainent, les chemins agricoles aussi et on se retrouve assez vite au premier ravitaillement… au bout d’une dizaine de km !


(merci à Gérard Colin pour la photo)

Le stand est bien fourni et toutes les victuailles habituelles en quantité bien suffisante sont proposées aux randonneurs. Après s’être requinqués, nous repartons. Le terrain est quasi identique. Assez peu de bitume, mais la nuit commence à arriver et il faut mettre les grosses lumières pour ne pas se faire prendre dans les nombreuses ornières piégeuses qui jalonneront le parcours ! Heureusement, avec les belles journées précédentes, le terrain est très sec et les températures douces font de la soirée un moment très agréable pour rouler !

dans les parties plus boisées, de bonnes lumières s’imposent !

A mi-chemin, la bifurcation entre le moyen et le grand parcours est signalée. Hélas, Popeye et Olive ont distrait quelques malheureux randonneurs avec leurs confettis et ceux-ci oublieront de tourner à droite ! Ouf, les gars du VCF ne se sont pas laissés prendre et finiront tous les 3 les 45km prévus !

Après une boucle où l’on retrouvera un single à bosses très ludique, on arrive au 25ème km au second ravito qui sera situé à… St Tropez !

un gendarme et quelques bagnards pour nous accueillir

Maintenant, il faudra faire les 20 km restant sans ravitaillement. Pas grave puisque les longues grimpettes et très longues descentes continueront à s’enchainer… dont une belle descente qui sera dévalée à toutes berzingues ! Quel kif mes aieux !!!! Il ne fallait pas se faire prendre dans l’une de ces maudites ornières ou trous cachés. Personne ne se fera prendre… ouf !

Il est temps ensuite de retrouver l’accueil où la queue pour le sandwich et la boisson ne sera pas si longue que d’habitude (merci au départ libre). Après avoir récupéré sa saucisse, on retrouve Seb et moi la table jaune des Renards où on se refait tous nos malheurs (perso, j’ai du revisser par 3 fois la manivelle de mon pédalier tombée par-terre… heureusement que j’avais mon matériel qu’une bonne âme était toujours là pour m’éclairer).

Merci encore aux Bécanes pour cette organisation au top. Le tracé à l’envers par rapport aux autres éditions étaient pour ma part meilleur. Il y avait du roulant, du technique, du D+… on ne s’est pas ennuyé. Le fléchage était bien visible, les ravitos nickels et l’ambiance très conviviale comme d’habitude. En prime, la météo était au rendez-vous. Que demandez de plus !?

Bravo !!!!!!

Jean-Louis

Trace GPS (45 km)

 

Be the first to comment on "Nocturne Bantouzelle 2018"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.